Agencer une salle de bains : nos conseils

Agencer une salle de bains

Qui n’a pas rêvé d’une salle de bains cosy, lumineuse et agréable ? Véritable pièce à vivre de votre maison ou de votre appartement, dans laquelle on passe en moyenne 1 heure par jour, la salle de bains mérite toute votre attention lorsque se pose la question de son aménagement. Que vous fassiez de la rénovation ou que vous soyez dans le cadre d’une construction, les travaux à effectuer doivent prendre en compte vos usages et les contraintes de la pièce (dimensions, éclairage, sécurité) afin de vous offrir l’agencement optimal.

Salle de bains principale ou salle d’eau annexe ? Quelles sont les dimensions idéales ?

De plus en plus, les habitations sont équipées de deux pièces d’eau ou plus, avec des fonctions différentes. Selon que vous souhaitiez agencer une petite salle d’eau attenante à une chambre ou à une suite parentale ou que vous souhaitiez aménager une grande salle de bains, les possibilités ne sont pas les mêmes.

Pour une salle d’eau, il vous faudra un espace minimum de 3 m2, qui vous permettra d’installer une douche standard (minimum 80×80 cm) ou une douche à l’italienne (80x120cm) ainsi qu’un plan vasque de 80cm.
Pour une salle de bains destinée à toute la famille, il faudra compter 5m2 minimum. De quoi accueillir une baignoire droite ou d’angle (180×80 cm minimum), un plan double vasque de 120 cm et, pourquoi pas, une douche supplémentaire (80×80 cm). Si vous disposez d’un plus grand espace, vous pourrez opter pour l’installation d’un WC.

Comment disposer vos meubles de manière pratique et sécurisée ?

La configuration des meubles sera conditionnée par l’espace dont vous disposez. Si votre salle de bains ne permet qu’une seule longueur de meubles, vous privilégierez l’installation en I (tous les meubles sur le même mur) ; si la pièce est plus large, vous pourrez opter pour la disposition en double I (meubles et plan vasque qui se font face). Si vous avez la chance de bénéficier d’une grande pièce, il sera même possible de structurer la pièce avec des cloisons afin de la rendre plus moderne et design.

Ces choix devront toutefois respecter les contraintes de circulation et les normes de sécurité en vigueur. Ainsi, il vous faudra laisser au minimum 90 cm d’espace devant la douche ou la baignoire pour bénéficier d’un espace suffisant pour se sécher. Du côté sécurité, l’aménagement de votre salle de bains devra respecter la norma NF C 15-100 (insérer le lien externe suivant sur le terme « norme NF C 15-100 » : https://fr.wikipedia.org/wiki/NF_C_15-100) qui définit différents volumes au sein desquels certains appareils et installations électriques sont autorisés ou interdits. En matière de mobilier, la tendance actuelle va aux meubles surélevés qui simplifient le nettoyage ; les meubles colonnes restent également très prisés pour le volume de rangement qu’ils offrent.

Douche italienne, receveur de douche, cabine, paroi ? grès, acrylique, résine ? Comment choisir ?

Le choix du receveur de douche sera dicté par vos goûts mais également par des contraintes techniques. Le choix est large et porte sur deux points : le type de receveur et le matériau. Pour le matériau, le choix est large entre :

• l’acrylique qui est léger et simple à installer, bien qu’ils soit relativement cher,
• le grès émaillé (céramique) qui est facile à entretenir, solide et disponible pour un coût modéré,
• la résine de synthèse qui offre une grande robustesse et un design intéressant.
Concernant le type et la forme de votre douche, elle dépendra là aussi de vos goûts, mais également de l’espace dont vous disposez et des contraintes techniques :
• la cabine de douche sera préférée pour ceux qui souhaitent une mise en œuvre rapide sans travaux,
• la paroi de douche pourra être installée sur une baignoire, dans les petites salles de bains ne permettant pas l’installation d’une douche supplémentaire ; elle pourra également s’agencer sur une douche qu’on laissera ouverte sur un côté, dans une optique plus moderne,
• la douche à l’italienne est le must du moment, car elle permet une intégration complète dans la décoration, sans surélévation, mais elle nécessite une installation de la tuyauterie dans le sol, ce que ne permettent pas toutes les configurations,
• le receveur de douche surélevé, moins esthétique, est la solution technique la plus simple à mettre en œuvre néanmoins, car il permet de masquer les tuyaux apparents.

Quels choix d’éclairage et de miroir pour une salle de bains fonctionnelle ?

En matière de miroir et d’éclairage, au-delà des normes de sécurité en vigueur, des règles de confort et de design devront être respectées.
Vous devrez d’abord veiller à choisir un miroir adapté à vos meubles en largeur et à choisir sa forme en fonction de l’espace mural disponible (miroir rectangulaire, ovale, carré, etc.). Pour que toute la famille puisse utiliser la salle de bains, il sera nécessaire de déterminer avec justesse la hauteur à laquelle vous installerez ce miroir.
Pour l’éclairage, l’offre est très diversifiée et vous pouvez aussi bien choisir un éclairage intégrer au miroir qu’un éclairage mural ou au plafond. Adaptez bien celui-ci à l’ambiance que vous souhaitez donner à votre salle de bains et à votre usage. Rien n’est pire que de devoir se raser dans la pénombre ! On considère que 4000 lumen sont un minimum pour éclairer une salle de bains.

Découvrez nos services spécial salle de bains
Par |2018-10-23T11:29:36+00:00Mai 2018|Salle de bains|

Laisser un commentaire